JEAN-LUC MOERMAN
Avec moi, pars du principe qu’il n’y a plus de principe
Sérigraphie 4 couleurs, 1 passage
Signée et numerotée de la main de l’artiste
70 x 100 cm
2016

JEAN-LUC MOERMAN (1967°)

 

 

Basé à Bruxelles, Jean-Luc Moerman est un artiste autodidacte et iconoclaste. Le dessin est le médium qu'il affectionne le plus et constitue l'amorce de toute son œuvre. Connu du grand public pour sa pratique de rue et ses stickers à la patte inimitable, l'artiste ne voudrait surtout pas se laisser enfermer dans quelque carcan que ce soit ; sa devise serait plutôt « Ni Dieu, ni Maître, rien que le geste ».

 

Les milliers de stickers qu'il a produits sont néanmoins un bon point de départ pour comprendre sa manière d'envisager la discipline artistique. Le collage, le marquage d'un territoire grâce aux stickers se rapportent non pas à une volonté de démonstration égocentrique mais à l'affirmation de la beauté dans ce qu'elle a parfois de plus incongru et quand elle se loge là où on ne l’attend pas. Ces espèces de tatouages urbains, Jean-Luc Moerman les a transformés par la suite en ce qu'il nomme les « hybrides ». Son art devient viral au sens noble du terme ; l'artiste a besoin d'espace, sa peinture a besoin de s'épancher. Les formats s'agrandissent et les lignes se développent comme des lianes ; l'œuvre de Moerman fait désormais appel de manière inextinguible à l'organique.

 

L'artiste offre au regard des lignes épurées car chacune d'elles semble être agencée naturellement dans un enchevêtrement organisé. Les traits, colorés ou non défient le spectateur tant ils semblent avoir leur propre individualité. Les évocations sont nombreuses mais laissées à la libre interprétation. Car plus qu'un plaisir visuel, les hybrides de l'artiste sont une porte d'entrée vers l'imagination, la révélation. Le foisonnement des formes fait écho à celui des idées et des tourments de chaque individu. L'oeuvre de Moerman est en quelque sorte une porte d'entrée vers l'Indicible.

Laurine Biver

 

 

2016

« Exposition de Jean-Luc Moerman », Château de Chimay, BE.

« Installation Monumentale », Docks Bruxsel, BE.

2015

« Jean-Luc Moerman », Galerie Louise 186 », Bruxelles, BE.

« Installation », Grand Place, Mons 2015, BE.

2013

« Why not live for Art? II – 9 collectors reveal their treasures », Tokyo Opera City Art Gallery, Tokyo, JAPON.

2011

« Wunderkammer, cabinet de curiosités contemporain », le Botanique, Bruxelles, BE.
« Sympathy for the Devil », VanhaerentsArtCollection, Bruxelles, BE.

2010

« Busan Biennale », Busan, COREE DU SUD.

2009

« Animamix Biennale », MoCA, Shangaï, CHINE.
« Identity 5Ò », Nichido Contemporary Art, Tokyo, JAPON.

2008

« Connecting Everything », BPS22, Charleroi, BE.

 

2007

« Wall Rockets: contemporary artists and Ed Ruscha », flag collection, New York, USA.